Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Syndrome néphrotique idiopathique et facteurs circulants : Une Arlésienne ?

Résumé : La fonction d’excrétion du rein fait intervenir des glomérules chargés de filtrer sélectivement le sang. L’acteur principal du filtre glomérulaire est le podocyte dont les pédicelles entrelacés portent des complexes moléculaires (néphrine, podocine, etc.) qui sont responsables du fonctionnement de la barrière de filtration (diaphragme de fente). Des altérations de ces podocytes entraînent une protéinurie massive qui caractérise le syndrome néphrotique. Parmi les formes les plus malignes de cette pathologie, se trouve le syndrome néphrotique idiopathique dont la physiopathologie reste inconnue. Ce syndrome regroupe essentiellement deux entités : les lésions glomérulaires minimes et la hyalinose segmentaire et focale. Ces pathologies impliqueraient les cellules du système immunitaire et plusieurs facteurs de perméabilité circulants qui agiraient sur la morphologie et le fonctionnement des podocytes.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

Cited literature [57 references]  Display  Hide  Download

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02971979
Contributor : Edp Sciences <>
Submitted on : Tuesday, October 20, 2020 - 3:06:03 AM
Last modification on : Friday, October 23, 2020 - 2:42:49 PM

File

msc190090.pdf
Publication funded by an institution

Identifiers

Collections

SSA

Citation

Hans-Kristian Lorenzo, Jean-Jacques Candelier. Syndrome néphrotique idiopathique et facteurs circulants : Une Arlésienne ?. médecine/sciences, EDP Sciences, 2019, 35 (8-9), pp.659-666. ⟨10.1051/medsci/2019128⟩. ⟨hal-02971979⟩

Share

Metrics

Record views

12

Files downloads

36